Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 13:03


SAINTE PAIX

Chanson italienne – Santa Pace – Fabio Bello

Version française – Sainte Paix – Marco Valdo M.I. – 2008


Sainte Paix, un titre digne de la « Stille Nacht, Heilige Nacht... », «  Douce Nuit, Sainte Nuit... », un de ces chants doucereux et lamentables – qui se lamente... La Paix avec un grand P, celle qu'on chantait déjà dans les églises aux temps des croisades, celle qui couvre les abominations du « Gott mit Uns »; cette Paix des brebis conduites par les loups.

Sainte Paix, il faudrait en effet que meurent les marchands de mort... Oui, mais la question est bien : quand et comment ?

En 1968, nos amis tchèques par l'entremise d'un rabbin avaient trouvé la réponse à cette épineuse question. Souvenons-nous : fin août 1968, en pleines vacances, les touristes Russes vinrent en force visiter Bratislava, Prague et les environs. Le Comité du parti de Bratislava inquiet de cet afflux soudain de visiteurs lourdement motorisés appela à son secours le rabbin. Il s'agissait de savoir comment et quand « ils » s'en retourneraient. Bref, quand on retrouverait la paix. Après consultations en haut lieu, le rabbin répondit : il y a deux solutions – une normale et une miraculeuse.

Ah ça, dit le président du Comité du Parti, dis-nous rabbin la solution normale. Vous savez, dit le rabbin, que nous avons cinq cent mille visiteurs lourdement équipés. Et bien, la solution normale, c'est que cinq cent mille anges vont descendre du ciel et les emporter un par un chez eux en chantant un hymne à la paix.

Oui, mais encore... dit le Président du Comité du Parti. Voyons voir, alors, la solution miraculeuse...

Oh, dit le rabbin, elle est toute simple. Les cinq cent mille visiteurs suréquipés s'en retourneront d'eux-mêmes.


Donc, pour se débarrasser des marchands de mort ( je rappelle que la guerre est la guerre de cent mille ans faite par les riches contre les pauvres), soit des anges les enlèvent, soit ils disparaissent d'eux-mêmes... Il y a une troisième solution : soit on les aide à disparaître; elle s'appelle la révolution.


Heureusement, cette chanson est sauvée par son dernier vers. À tous les chantres bêlants de la Paix, nous disons avec Fabio Bello : Si tu parles de paix, pourquoi ne te tais-tu pas ?

C'est fou comme on est mal vu dans les manifestations pour la Paix quand on crie comme slogan : « Foutez-nous la paix ! ». L'humour est une arme fatale...

Ainsi parlait Marco Valdo M.I.


Paix, mon agenda explose de paix

Paix, c'est un mot qui plaît

Paix, équilibre entre silence et terreur

Paix, fruit que cueille l'amour.


Paix, il y a derrière les fils ce silence de tombe

Paix, seul ton lâche craint la bombe

Paix, être tant à défiler dans les rues

Paix, pour une Paix jamais obtenue.

Paix, que se sauve la race humaine

Paix, catholique, juive, musulmane

Paix, et que meurent les marchands de mort

Paix, pour décider de notre destin.


Paix, il y a ceux qui véritablement y croient

Paix, il y a ceux qui se bougent même pour ceux qu'ils ne voient pas

Paix, une idée qui n'est pas encore la mienne

Paix, que ce soit fini et ainsi soit.

Paix, car elle est abstraite, elle est commode, elle est belle

Paix, sans savoir si ceci ou cela

Paix, Paix, Paix, Paix, mille Paix.

Si tu parles de paix, pourquoi ne te tais-tu pas ?


Repost 0
Marco Valdo M.I. - dans Bello Fabio
commenter cet article
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 11:01

PLUIE PLUIE

Chanson italienne – Pioggia Pioggia – Fabio Bello

Version française – Pluie Pluie – Marco Valdo M.I. – 2008



Nous ne saurons pas s'il y a quelque chose

au-delà du soleil

Un souffle de vie, une espérance

l'obscurité et la terreur

mais si le néant peut s'arrêter

sur les pages des livres,

tu respires, ton cœur bat,

une étoile s'éloigne.

L'herbe est verte de bonheur.


Et l'eau tombe du ciel –

comme la vie est simple ! –

l'eau tombe en pluie

pour effacer une défaite

pour fuir entre tes doigts

pour tracer des arcs en ciel.

L'eau tombe du ciel

pour s'unir à une terre à aimer...



Une grande force

aussi forte que la douleur

qui teinte la terre, donne son nom à l'air,

et de la saveur aux choses,

c'est l'amour pour la vie.

Si la vie est pour aimer :

C'est un été, c'est une grande mer,

C'est une brume sur la ville,

C'est remercier chaque instant qui passe...



Repost 0
Marco Valdo M.I. - dans Bello Fabio
commenter cet article
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 14:41

UNE POIGNÉE DE RIZ

Chanson italienne – Una manciata di riso – Fabio Bello

Version française – Une poignée de riz – Marco Valdo M.I. – 2008



Pour la dernière strophe, une autre traduction m'est venue à l'esprit...
Une poignée de riz,
Une poignée de rien,
Un poing de grain,
Quelle valeur ont-ils pour toi et moi ?
Cependant, mes deux versions sont pures interprétations de ce qui semble bien être une erreur de frappe " una manciata diriso"... qui a fait surgir au romaniste un vague participe passé d'un improbable verbe italien, qui aurait dû être diridere ou dirire et signifier quelque chose comme "rendre dérisoire, déprécier..." D'où la poignée dérisoire ou la poignée de rien ...(ce qu'elle est en effet...).
L'erreur est parfois féconde...
Dit l'âne Lucien.



Les couleurs de la ville en hiver sont plus vives

Et les néons de Noël te le font comprendre

Si j'avais envie, je regarderais les vitrines

Si j'avais froid, j'entrerais

Au milieu des enfants toujours à la chasse

de leurs jouets de plastique

Si je voyais de beaux cadeaux

Je penserai à toi.



Je lève le col de mon manteau dans ce vent glacial

Quand l'air est est parfumé d'une odeur de neige

et il me plaît de m'arrêter et de rencontrer quelqu'un

Toujours sous ces portiques

Toujours courir pressé

car il est bientôt le temps de faire les vœux

Nous nous verrons certainement...”

Eux et toi et moi.


La route vers chez moi, je pourrais la faire les yeux fermés

et un chemin sans lumière donne un peu de répit

En dehors de la pression et de la foule

Tant de mains portent des paquets.

Loin, très loin, des mains se serrent

sur une poignée de riz

Une poignée de grain

Quelle valeur ont-elles pour toi et moi ?


Une poignée de riz

une poignée dérisoire

Un poing de farine

Quelle valeur ont-ils pour toi et moi ?





Repost 0
Marco Valdo M.I. - dans Bello Fabio
commenter cet article
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 13:00

GUERRE


Chanson italienne – Guerra – Fabio Bello

Version française – Guerre – Marco Valdo M.I. – 2008



Guerre,

On reparle de guerre.

Étrange, qu'y a-t-il d'étrange ?

Il y a que personne ne peut te dire où

Tu le demandes aux gens

Ils te répondent parce que

Parce que, parce que.


Guerre,

C'est peut-être une autre guerre

Tu la sens dans l'air, mais il n'y a pas d'air.

Elle est( peut-être cachée dans un endroit lointain,

Peut-être l'as-tu enlevée à la main

À la main, à la main.


Guerre

Elle n'existe pas, la guerre

Ce qui rend folle ta tête, c'est seulement une lumière

Coupe les fils qui la mènent au cœur.

C'est peut-être seulement une rime,

Mais il faut de l'amour, de l'amour, de l'amour.


Repost 0
Marco Valdo M.I. - dans Bello Fabio
commenter cet article