Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 22:16

LA BALLADE DU COEUR



Version française – LA BALLADE DU COEUR – Marco Valdo M.I. – 2013

Chanson italienne – La ballata del cuore – I Gufi – 1969

 

 

jambe noire

 

Le Miracle de la Jambe Noire - Fra Angelico

 

 

Le 2 janvier 1968, le docteur Christiaan Barnard effectua sa deuxième transplantation cardiaque (sur un humain), à l’hôpital de Groote Schuur de Capetown (Afrique du Sud) greffant sur le dentiste Philip Blaiberg, 58 ans, le cœur de Clive Haupt, un jeune noir de 24 ans, mort la veille d'hémorragie cérébrale. Ce fut un succès et cette opération eut un retentissement mondial et quasi-immédiat.

 

C'est à cet événement que les Gufi consacrent leur chanson et à certaine polémique qui surgit immédiatement après que l'on ait révélé le nom du donneur et sa couleur... L'affaire se passait en Union Sud-Africaine, du temps de l'apartheid.

 

 

Relaté par un chroniqueur médical P. Bourget dans le « Courrier de la transplantation » (oct-déc. 2004), voici le même événement : « receveur de l'organe, un dentiste de 58 ans, Philip Blaiberg. Donneur, un métis de 24 ans, Clive Haupt, foudroyé par une hémorragie cérébrale sur la plage de Fish Hoek, près du Cap. Détail étonnant, la différence de couleur de peau reproduit la figure légendaire de Côme et Damien greffant la jambe d'un Maure sur un homme blanc, opération immortalisée par une peinture de Fra Angelico conservée au musée San Marco à Florence. » Ce tableau est connu sous le nom du « Miracle de la Jambe Noire »... ou « La Guérison du diacre Justinien »... On voit par là que les divagations des Grands Ducs (alias I Gufi) ont des précédents historiques et des plus saints. Ils auraient pu également dériver un peu plus salacement sur la greffe d'organes aux usages plus intimes... Là aussi, ils n'auraient fait qu'anticiper (cette fois) sur la réalité de ce Chinois qui s'était fait greffer un pénis tout frais (celui d'un accidenté qui n'en avait plus l'usage, vu qu'il était décédé) ; l'opération avait très bien réussi et l'engin fonctionnait à merveille. C'était en 2006. Quelques semaines plus tard, il se le faisait enlever... Madame et lui ne supportaient pas cet intrus... À ce sujet et au sujet de la remarque de Svampa sur le blasphème, on pourrait conseiller de relire l'histoire de la quéquette à Jésus-Christ, assez connue dans nos pays. Veux-tu que nous la chantions, mon ami Lucien l'âne ?

 

 

Certainement, dit Lucien l'âne, et d'ailleurs, allons-y tout de go :

 

 

[En chœur] :

 

« Jésus-Christ a une quéquette

Qu'est pas plus grosse qu'une allumette

Et qui ne lui sert qu'à faire pipi

Vive la quéquette à Jésus-Christ. »

 

 

Bref, il devait bien en avoir un cœur et une quéquette le J.-C. Et pour ce qu'elle devait lui servir, sa quéquette à Jésus-Christ, c'était un peu la même chose que les couilles du Pape. Comme le dit bien notre petite chanson, à part à faire pipi... Pas à grand chose et même, à rien du tout.

 

Et moi, dit Lucien l'âne en brayant de rire, moi qui suis un jeune homme bien voué à vivre en âne... Allons, Marco Valdo M.I., mon ami, assez plaisanté et assez blasphémé pour aujourd'hui... Ils vont finir par nous excommunier... Reprenons, si tu le veux bien, notre tâche qui consiste, je te le rappelle, à tisser le suaire de ce vieux monde bigot, clérical, sectaire, apostolique, raciste et cacochyme.

 

Heureusement !

 

 

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane

 

 

 

Regardez comme c'est chouette, la science ne fait plus d'erreur
Aujourd'hui quel grand succès, on vous change le cœur
Si c'était arrivé dans le temps passé
Qui sait quels destins auraient été changés
Qui le sait…

 

Richard Coeur de Lion en allant à la guerre
Aurait donné à son frère un bout de terre
La belle Juliette qui donna à Roméo son cœur
Aurait peut-être cherché un amour meilleur
[Notre Seigneur en mourant le cœur transpercé
En changeant, quel cœur nous aurait-il laissé ?
Qui le sait…

 

Qui paye est certain d'obtenir un meilleur cœur
Mais si par hasard à un pauvre, on changeait le cœur
Il faut lui dire qu'au fond malgré le progrès
Il devra mourir de faim et de froid, en effet
Ensuite qu'est-ce qu'on sait…

 

On fondera des banques, des banques du cœur
Avec leurs lettres de change, leurs traites et leurs directeurs
Et un tas de gardes à cheval avec pistolet-mitrailleur
Prêts à sauver le ventricule à quelque empereur
Majesté….

 

Ensuite on ouvrira des magasins avec des cœurs en couleurs
Avec des tas de nègres désolés qui regardent de l'extérieur
Qu'importe si le premier à offrir son cœur
Était quelqu'un d'une étrange couleur
Qu'est-ce que ça fait…

 

Regardez comme c'est chouette, la science ne fait plus d'erreur
Aujourd'hui avec grand succès, on vous change le cœur
Même si le destin nous a fait pareil cadeau
Nombre de destins n'en sont pas plus beaux...
Lalalalala...

Partager cet article

Repost 0
Marco Valdo M.I. - dans Gufi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CANZONES
  • CANZONES
  • : Carnet de chansons contre la guerre en langue française ou de versions françaises de chansons du monde
  • Contact

Recherche