Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 19:57

Gloire aux Femens !

 

Chanson française - Gloire aux Femens ! - Marco Valdo M.I. – 2013

 

 

 

 

http://static.euronews.com/images_news/img_pod_22-12-PIC-OF-DAY-Belgium-femen-activist-arrested.jpg

 

 

 

 

L'Italie est vraiment un enfer, dit Lucien l'âne en faisant une épouvantable grimace. Les flics sont tellement mal élevés qu'ils s'en prennent aux femmes... (http://www.corriere.it/politica/speciali/foto/2013/elezioni/nudi-al-voto/attiviste-femen-seno-nudo-contro-berlusconi_8cd6df56-7e7c-11e2-b686-47065ea4180a.shtml#1). Comme en Russie, comme en Chine, comme en Belgique... Et tout ça pour protéger une girouette politique...

 

 

D'accord, dit Marco Valdo M.I., ils ont fait fort, mais il faut bien reconnaître qu'à Anvers, ils cognent sur les mecs et c'est tout aussi dégueulasse. Mais, c'est à Mortsel, bij Antwerpen...

 

 

Cependant, quand même, avec un seul neurone sous leur couvre-chef, ces flics-là (à Milan, capitale de la Lombardie...) auraient pu et dû saluer ces femmes-là, courageuses et honnêtes – chapeau bas et respect; ils auraient dû leur faire la haie d'honneur, les escorter, s'agenouiller, leur baiser la main comme de galants chevaliers et s'en prendre vigoureusement à ce vieux salaud – pervers, grossier, con, escroc et menteur qui depuis des années, sous sa cuirasse de Président du Conseil des Ministres, derrière ses gardes du corps se pavane et trompe son monde et le nôtre. Car, figure-toi, Marco Valdo M.I. mon ami, cet éminent homme d'État, cet homme le plus intelligent du monde (qu'il dit!), ce héros des temps modernes (qu'il croit!), ce courageux paladin a besoin de gardes du corps (sept, dix, treize, cent, mille, dix mille ?) On est quand même en pleine Guerre de Cent Mille Ans que les riches font contre les pauvres pou imposer leurs mœurs par la terreur.... Il ne serait rien sans un tas de gardes du corps pour le protéger, car dans le réel, ce brillant Cavalier se cache derrière une troupe de mercenaires et n'ose pas affronter le monde directement... Il le fait seulement, par écrans interposés... Cet homme (mais en est-ce un?) fait la honte au peuple d'Italie, à tous les gens d'Europe et aux hommes du monde entier. Et encore, je modère mes propos, il pourrait y avoir des enfants qui nous lisent.

 

 

D'ailleurs, nous aussi, mon cher Lucien l'âne, mon ami, on crie hourra !, on salue ces femmes, on les vénère, on leur envoie nos plus chaleureuses félicitations et on jette la honte sur ces policiers sans conscience et sans ce qui fait d'un homme, un homme, sur ces policiers, tout juste bons à être gardiens de Dachau ou d'Auschwitz... Tout juste bons à obéir aux ordres sans même réfléchir...

 

 

Ah, Marco Valdo M.I. mon ami, penses-tu un seul instant que de tels êtres soient capables de penser ? Pour le reste, leur côté animal reproducteur, je n'en sais rien... On en sait peut-être quelque chose au Vatican... Mais comme toi, j'imagine que s'ils en avaient (Habent et bene pendentes ?), ils ne s'en seraient pas pris à des femmes... Ils auraient eu un sursaut de résistance (Ora e sempre : Resistenza!). S'ils avaient un peu de dignité... Qu'on ne me dise pas que c'est impossible... Il y a des exemples... Par exemple, les soldats du Dix-Septième de ligne... [[704]] qui malgré les injonctions virulentes du gouvernement et de leurs officiers, ont refusé de s'en prendre aux viticulteurs et ont tranquillement retourné leurs baïonnettes. Donc, si ces policiers milanais (ou d'ailleurs) avaient été des gens d'honneur et de courtoisie, ils n'auraient jamais, au grand jamais accompli pareille infamie... Si c'était le cas... si c'eût été des gens corrects, on le saurait et en plus, ils n'auraient même pas été engagés dans ces meutes... ou alors, ils dénonceraient tous les jours à la face du monde ce que font leurs collègues véreux ou tout ce qu'on les obligerait à faire, tout en refusant de le faire... Avec obstination, insubordination et dignité humaine.

 

 

Je sais, je sais... Enfin, en ce qui concerne ces flics-là qui s'en sont pris à des femmes et en plus, à des femmes sans armes, pacifiques, partiellement et dans certains cas, totalement dénudées (signifiant ainsi qu'elles n'ont que leurs corps pour affronter les armées des puissants et des riches) et qui en plus énonçaient une vérité éclatante (ce monsieur est un personnage ignoble), je suis persuadé qu'ils tueraient père et mère, s'ils en recevaient l'ordre... C'est pour elles d'abord que j'ai fait cette chanson et leurs (nos) soeurs. C'est une parodie de la chanson de Montéhus, dont tu parlais tout à l'heure, qui peut se chanter sur son air et qui s'intitule « Gloire aux Femens ! ». Pour ce qui est des lâches comportements de la police, j'aimerais beaucoup qu'on me montre le contraire... par exemple, un flic refusant d'accomplir un ordre contraire à la morale, à la raison, à la dignité (la sienne ou celui de sa future victime) ou même, aux droits de l'homme, de la femme, des étrangers, des travailleurs, des chômeurs, des pauvres... ou tout simplement, refusant d'exécuter un ordre idiot... Note que j'ai connu ça : un jour, il y a bien longtemps, un agent s'est excusé de m'avoir bousculé avec son engin contondant dans une manifestation. Ce fut une exception... D'autres m'ont frappé, d'autres m'ont emmené, d'autres m'ont arrêté, d'autres m'ont enfermé et j'attends toujours leurs excuses.

 

 

Il faut bien, dit Lucien l'âne, une exception pour confirmer la règle.

 

 

Bref, j'aimerais que parmi ces gens-là, on me montre des hommes droits et corrects... Simplement, corrects. Mais je vois bien qu'à l'exception près, ils n'ont ni conscience, ni cerveau, ces gens-là. En fait, ce sont des chiens de garde... On siffle et sur ordre, ils attaquent... Ils frapperaient et tueraient n'importe qui... Les exemples ne manquent pas, d'ailleurs. Dans les années 40, en Allemagne, ils auraient eu droit à un uniforme noir, avec une tête de mort... Ce sont des tortionnaires, des malappris, des machos et des imbéciles...

 

 

En effet, Marco Valdo mon ami, on pourrait rêver de policiers honnêtes et consciencieux qui refusent d'accomplir des ordres contraires à la loi ou quand la loi est insuffisante ou malhonnête ou contraire aux lois humaines (par exemple, on ne s'en prend pas à une femme désarmée), contraire aux lois de l'humaine raison (on n'attaque pas des gens paisibles ou des gens qui réclament leurs droits, des gens qui marchent pour la paix, des gens qui demandent à manger, des gens qui protestent contre des injustices, qui dénoncent la misère ou des gens qui disent la vérité...) ou on pourrait rêver d'agents des services ou de la puissance publique qui refusent d'appliquer les ordres ou la loi elle-même quand elle va à l'encontre de l'humaine raison ou de l'humaine nation.

 

 

C'est d'ailleurs ce que dans certaines bonnes constitutions, on appelle pour les fonctionnaires et les agents de l’État ou pour les agents des services publics et les agents des forces publiques (eux qui somme toute, sont, par délégation, la force mandatée par les gens du peuple), y compris les policiers et les militaires, y compris les magistrats et les ministres, on appelle le droit de réserve, le droit de conscience... Mais évidemment, quand on n'a pas de cerveau, on ne peut y penser... et même si on s'en souvient et qu'on y pense, il faut encore oser l'appliquer... Louis Jouvet disait : « Pour être un homme, il faut avoir des couilles au cul... »

 

 

En effet, il est difficile d'être digne quand on a peur du maître, quand on mange dans la gamelle, quand on fait carrière... Et puis enfin, quand on n'a pas de dignité, on ne veut pas y penser : on veut oublier ce qu'impose la dignité humaine... Ainsi, il appert que ce vieux monde est en décomposition avancée, il sombre de partout, il pue de tous les côtés... Tissons donc son linceul, il est plus que temps d'y mettre fin et de le remplacer par un monde de vivants honnêtes et sains. Ne sentez-vous pas ses remugles malsains... Il est cacochyme.

 

 

Heureusement !

 

 

 

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane

 

 

 

 

Légitime est votre colère
Votre refus est un grand devoir
On ne doit jamais laisser faire
Les grands qui sont au pouvoir
Femmes, votre conscience est nette
Il faut mettre au jour tous leurs méfaits
En récusant les malhonnêtes
Femmes, oui, vous avez bien fait.

 

Salut, salut à vous
D'avoir agi ainsi quand même
Salut , salut à vous
Chacun vous admire et vous aime
Salut, salut à vous
À votre geste magnifique
Vous auriez en restant chez vous
Assassiné la République

 

Comme les autres vous aimez la vie
J'en suis sûr même vous l'aimez bien
Mais sous le beau ciel d'Italie,
Les riches se moquent des citoyens
La vie, c'est d'abord d'êtres libres
Et de vivre bien parmi les siens
Et vaut mieux même aller en galère
Que d'accepter de tels aigrefins

 

Salut, salut à vous
D'avoir agi ainsi quand même
Salut , salut à vous
Chacun vous admire et vous aime
Salut, salut à vous
À votre geste magnifique
Vous auriez en restant chez vous
Assassiné la République

 

Espérons qu'un de ces jours, patience
Il n'y aura plus de guignols comme ceux-là
Ayons tous au cœur cette espérance
Que bientôt ce grand jour viendra
Vous avez montré votre courage

Et votre admirable volonté
Quand la révolte tournera à l'orage
Ce jour-là, vous serez toutes fêtées.

Salut, salut à vous
D'avoir agi ainsi quand même
Salut , salut à vous
Chacun vous admire et vous aime
Salut, salut à vous
À votre geste magnifique
Vous auriez en restant chez vous
Assassiné la République

Partager cet article

Repost 0

commentaires

luc nemeth 25/02/2013 18:01

Lucien l'âne, à jamais reconnaissant je suis à celui qui guide tes pas d'avoir tenu à rappeler qu'à la Guerre de Cent Mille Ans, ceux du camp adverse ne sont pas seulement des salauds mais : des
lâches... Et avec lui, j'entonne un sonore Gloire aux Femens !

Présentation

  • : CANZONES
  • CANZONES
  • : Carnet de chansons contre la guerre en langue française ou de versions françaises de chansons du monde
  • Contact

Recherche