Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 09:19

LES CINQ CANARDS

 

 

Version française – LES CINQ CANARDS – Marco Valdo M.I. – 2015

Chanson italienne – Le cinque anatre – Francesco Guccini – 1978 – 

 

Paroles et musique de Francesco Guccini

 

 

 

 

Cinq canards en vol contre le soleil voilé,

Contre le soleil voilé… 


« Les cinq canards sont un hymne à la résistance, à l'anticonformisme, à la liberté personnelle ; derrière une écorce de noir et brumeux darwinisme de façade se cache en effet la lutte pour la vie, pour la dignité, pour une existence juste et finalement satisfaisante. […] Un texte qui superficiellement ressemble peu à ceux qui l'ont précédé. Mais dans ce vol, dans ce dernier vol du canard survivant, il y a toute la conscience têtue que nous cherchons depuis toujours, cette impression sincère de justice éternelle qui accompagne seulement celui qui se sait du bon côté, continuant à lutter, malgré tout, avec rage et sentiment.

 

Cette chanson du bon Francesco est en fin du compte une fable amère, qui veut nous faire réfléchir sur ce qui est juste et ce qui est faux ; il semble nous dire avec son habituel rythme compassé et éclectique, avec ce sourire ironique que nous redisons à des lèvres serrées, que « les choses justes le sont par définition », sans subterfuges, sans duperies, sans sourires hypocrites ou haussements d'épaules indifférents.

 

« Cinq canards volent plein sud » ; ainsi commence cette persuasive métaphore de l'existence. Un texte linéaire, coulant, qui se sert d'une histoire de douleur, de mort et de survie pour en raconter une autre, encore plus belle, encore plus délicate ; dans le vol incessant et infatigable des cinq canards se révèle la détermination granitique de tous ceux qui ont toujours perdu, mais jamais cessé de voler.Car les hommes, comme les canards, tombent. Mais la mémoire non : la mémoire reste. »
(« 
Les cinq canards. Darwinisme, utopie, résistance et liberté : tout dans une chanson magnifique et oubliée », de Johnny Felice, in Sottobosco.info)



Cinq canards vont plein sud :
Bien avant le temps, l'hiver est arrivé.
Cinq canards en vol contre le soleil voilé,
Contre le soleil voilé…

 

Aucun bruit sur la taïga,
Un éclair un instant et une morsure cruelle :
Quatre canards en vol et tombe une proie 
Et une proie tombe...

Quatre canards vont plein sud :
Lointaine est la terre qui les nourrit,
Autant la terre qui les nourrira et l'hiver arrive déjà 
Et l'hiver arrive déjà …

 

Le jour semble ne finir jamais ;
Dans le vent, 
blanche et aveugle, la neige sifflait:

Trois canards volent d'un vol lourd maintenant
D'un vol lourd maintenant…


À quoi ils pensent, personne le saura :
L'hiver et la grande plaine ne pensent rien
Et rien, le gel qui brise le sol d'un cri qui dure,
D'un cri qui dure… 

Et le troupeau va, va plein sud.
Il n'existe plus rien si ce n'est le sommeil et la faim :
Deux canards vont plein sud qu'ils voient maintenant ,
Plein sud qu'ils voient maintenant… 

Cinq canards allaient plein sud :
Peut-être ne verra-t-on qu'un seul arriver,
Mais son vol dit qu'il faut voler,
Qu'il faut voler,
Qu'il faut voler,
Qu'il faut voler…

 

 

 

 

 

LES CINQ CANARDS

Partager cet article

Repost 0
Marco Valdo M.I.
commenter cet article

commentaires