Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 19:58

LE GÉNÉRAL

 

Version française – LE GÉNÉRAL – Marco Valdo M.I. – 2015

Chanson allemande – Der General – Dieter Süverkrüp – 1964

Paroles et musique de Dieter Süverkrüp

 

 

Que fait le général la nuit ?

Sous la couette, il se couche vers onze heures

Et il dort d'un sommeil uni.

 

 

 

 

Voici, mon ami Lucien l'âne, une chanson en apparence phénoménologique ou la résultante d'une nouvelle forme d'anthropologie, à moins qu'il ne soit question d'une chanson de sociologie militaire… Que sais-je ?

 

 

Oups !, dit Lucien l'âne un peu estomaqué par une telle introduction. Ça vole haut aujourd'hui...

 

 

Oh, Lucien l'âne mon ami, tu me connais. Tu sais bien qu'il s'agit là tout simplement d'une manière d'introduire la réflexion. Donc, s'agissant de cette chanson, il pourrait bien être question de tout cela, sauf que jusqu'à présent, la chanson ne s'est pas encore inscrite dans pareille démarche. Mais dans certaines sphères, on y songe. Ainsi, je te disais : chanson phénoménologique, anthropologique ou sociologique… Peut-être, mais surtout, chanson marquée à l'acide ironique, à la dérision basique. Et dès lors, cette description de tranches de vie d'un général devient ainsi une chanson contre la guerre.

 

 

En somme, dit Lucien l'âne, il suffit de tremper un uniforme dans l'acide pour obtenir un effet antimilitariste…

 

 

Certes, et même, antimilitaire. Ce qui ne supprimera pas la guerre, bien évidemment, mais fera sans doute faire quelques économies de teinturerie à la nation. Cela dit, je te dois une confidence.

 

 

Une confidence ? Voilà qui m'intrigue. Et quelle est-elle ?

 

 

Oh, ce n'est pas une grande confidence et elle ne révélera aucun secret, si ce n'est sur ce qui se passe parfois dans ma mémoire. Car, cette chanson et ce général m'ont ramené à la mémoire précisément une chanson que j'avais un peu estompée, que j'avais un peu égarée au fil du temps. C'est une chanson assez ancienne, suffisamment ancienne pour que Tonton Georges (alias Georges Brassens) l'ait connue dans sa jeunesse et l'ait interprétée dans ses « chansons de jeunesse », celles avec lesquelles il a appris à chanter, avec lesquelles il a attrapé le virus de la chanson. Elle vaut donc qu'on s'y attarde… J'y reviendrai prochainement à ce « Général dort debout ». Chanson où comme dans celle-ci on rencontre un général en début de soirée… Un dernier point : comme à l'habitude, ma version ne reflète sans doute pas mot pour mot la chanson d'origine et cela pourrait chagriner certains. Mais précisément, c'est une version… et j'y ai souligné certains traits.

 

 

Écoutons-la et tissons – avec elle et Dieter Süverkrüp, le linceul de ce vieux monde rempli de militaires, de généraux galonnés qui envoient les autres au casse-pipe et qui entrent chez eux boire une camomille… et cacochyme.

 

 

Heureusement !

 

 

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.

 

 

 

Que fait le général en rentrant à la fin de la journée ? 
Il salue sa famille
Il donne la main à tous ceux qu'il rencontre 
Et il boit une camomille
Car c'est parfait
Particulièrement, avant d'aller au lit !
Et quand il lit son journal, le général, qu'est-ce qu'il fait ?
Il rêve d'un autre pays !

 

Que fait le général la nuit ?
Sous la couette, il se couche vers onze heures
Et il dort d'un sommeil uni.
Il apprécie la sensation nocturne
Dont le corps s'emplit.
Il a du pain, une femme et deux enfants à nourrir,
Que fait le général, quand il ne peut pas dormir ?
Il rêve d'un autre pays !

 

Que fait le général dès le matin ?
Il salue ses parades.
À personne, il ne donne la main
Bien que ce soient ses camarades.
Car c'est plus sain,
Particulièrement, quand on est toute une brigade.
Que fait le général dans l'air brumeux du matin ?
Il parle d'un pays voisin !

 

Que fait le général après la bataille ?
Il salue les survivants.
Il ne donne la main à aucun, naturellement !
Il le fait par écrit, vaille que vaille.
Comme il n'y a rien d'autre à faire
Car ce qui est fait n'est plus à faire !
Que fait le général en signant?
Il pense à son propre enfant !

 

 

Que fait le général après la guerre ?
Il écrit à sa famille.
C'est un fier militaire.
Plus tard, il reçoit le baiser d'accueil de sa femme
Car il est de nouveau chez lui
Et car après tout, c'est le père.
Que fait le général, quand il revient chez lui ?
Oui, alors, il se sent à nouveau au pays ! 

LE GÉNÉRAL

Partager cet article

Repost 0
Marco Valdo M.I.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CANZONES
  • CANZONES
  • : Carnet de chansons contre la guerre en langue française ou de versions françaises de chansons du monde
  • Contact

Recherche