Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 16:03

LE SOLDAT FATIGUÉ

 

 

 

Version française – LE SOLDAT FATIGUÉ – Marco Valdo M.I. – 2014

Chanson allemande - Der müde Soldat – Felicitas Kukuck – 1996

 

 

Poème de Klabund [1919]
Musique de Felicitas Kukuck [1996]



C'est le poème qui donne son titre au cycle de « Lieder gegen den Krieg » (Chansons contre la guerre) que Felicitas Kukuck mit en musique en 1996. Klabund (pseudonyme du poète Alfred Henschke, 1890-1928), l'écrivit en faisant semblant qu'il s'agissait d'une traduction du chinois, ou peut-être sous la précise influence des poésies chinoises qu'il traduisait en allemand. Elle fait partie du drame pacifiste Der Kreidekreis (« Le cercle de craie », 1919, qui par la suite inspira Bertolt Brecht pour Der kaukasische Kreidekreis (« Le cercle de craie caucasien »). Klabund, au début de la guerre fervent interventionniste (écrivit même ballades patriotiques et militaristes), au cours d'une de ses fréquentes hospitalisations en sanatorium, en 1916 (était tombé malade de tuberculose depuis l'âge de 16 ans), se convertit au pacifisme radical en écrivant en 1917 une lettre au Kaiser Gugliemo II pour l'inviter à abdiquer. Devînt communiste et partisan de la République des Conseils (Räterepublik) de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht.

 

 

 

 

Sous les arbres, je m'étends ;

Je ne veux plus être soldat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tiré du chinois.

 

 

Une fille dénudée. Haie blanche déboisée.
Debout sur le chemin. Je m'écarte.
Tous sont ainsi : rang par rang
Et pas à pas.


Que sais-je encore des sources sacrées
Et de la tombée du jour au village ?
J'ai mille couteaux dans le flanc
Et tant de fatigue de tant de trépas.

 

Les yeux des enfants sont comme une pluie dorée,
Dans leurs mains, scintille le calice.
Sous les arbres, je m'étends ;
Je ne veux plus être soldat.

 

 

LE SOLDAT FATIGUÉ

Partager cet article

Repost 0
Marco Valdo M.I.
commenter cet article

commentaires