Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 15:07

CHANSON DU CAVALIER

 

 

Version française - CHANSON DU CAVALIER – Marco Valdo M.I. – 2014

d'après la version italienne de Carlo Bo, in «F.G. Lorca, Tutte le poesie», Milano, Garzanti 1975.

d'une chanson espagnole de Paco Ibanez (1990), elle-même tirée d'un poème de Federico Garcia Lorca – Canción del jinete – 1924 .

 

 

 

 

LE CAVALIER ET LA MORT

 

 

 

 

 

Une chanson dans laquelle le poète d'une certaine façon vaticinait (vate, voyant, est bien un synonyme de poète…) sa fin, arrivée le 18 août de 1936, 12 ans plus tard, au début de la Guerre civile, lorsque les fascistes l'assassinèrent à Fuente Grande, sur la route entre Víznar et Alfacar. L'historien hispaniste irlandais Ian Gibson dans son ouvrage « La represión nacionalista de Granada en 1936 y muerte de Federico García Lorca » (1971) rapporte les terribles mots d'un des assassins du poète-vate, un certain Juan Luis Trescastro : « Acabamos de matar à Federico García Lorca… Yo le metí dos tiros en el cul por maricón »… Nous venons de tuer Federico García Lorca… Je lui ai planté deux balles dans le cul à cette pédale ! ».

 

 

Juste après, les misérables assassins de l'Escuadra Negra se sont rendus à la maison de la famille du poète avec un feuillet sur lequel, avant de le tuer, ils l'avaient forcé à écrire : « Te ruego, papá, que a este señor le entregues 1.000 pesetas como donativo para las fuerzas armadas »… « Je te prie, papa, de remettre à ce monsieur 1000 pesetas comme donation pour les forces armées »… Et les bâtards réussirent à extorquer cet argent sale de sang, en montrant un paquet de cigarettes Lucky, les préférées de Federico, et en disant qu'ils le tueraient s'ils n'avaient pas vite l'argent demandé… .

 

 

 

 

Cordoue

Lointaine et solitaire.

 

Jument noire, lune pleine

Et des olives dans ma besace

Même en connaissant les routes

Jamais plus je n'arriverai à Cordoue.

 

Dans le vent, dans la plaine

Jument noire, lune rousse

La mort me regarde

Des tours de Cordoue

 

Hai, que la route est longue !

Hai, ma bonne jument !

Hai, dire que la mort m'attend

Avant même Cordoue !

 

Cordoue

 

Lointaine et solitaire.

CHANSON DU CAVALIER

Partager cet article

Repost 0
Marco Valdo M.I.
commenter cet article

commentaires