Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 15:41

LES MAINS

 

Version française – LES MAINS – Marco Valdo M.I. – 2013

Chanson italienne – Le mani – Giorgio Gaber – 1991
Écrite par Giorgio Gaber e Sandro Luporini
Du spectacle “Il teatro canzone di Giorgio Gaber”‎

Il teatro canzone di Giorgio Gaber

 

 

Croquis 

http://bdelande.blogspot.be/2011/07/cinquante-mains.html

 

 

 

Rencontre civile entre gens éduqués
Qui se lèvent et se saluent
Rencontre un peu anonyme rendue plus humaine
Par une cordiale poignée.

 

Main pointue, main un peu trapue
Main sans défense qui se fait tendre
Une poignée de main virile et fasciste
Qui veut dire : je ne suis pas pédéraste !

 

Main un peu timide, peu convaincue
On part décidé et elle feint
Main imprécise, main sournoise
Du nouveau socialiste un peu démocrate-chrétien.

 

Main à spatule qui bondit nerveuse
Une autre persuasive, un peu trop affectueuse
Main tendue qui s'est rebellée
Main immaculée de Communion et Liberté.

 

Main molle qui se touche le ventre
Main mielleuse qui fait la manche
Main invétérée de vieux communiste
Main ankylosée au poing triste

 

Main d'artiste, sinueux et impuissant
Main d'ours, poilu et ignorant
Main émue qui pour nous prie
Main de pieuvre qui jamais ne lâche

 

Un carrousel inutile, grotesque et immonde
Sur cette balle géante qu'est le monde !

 

Un monde d'absurdes êtres humains
Un jeu joyeux, un entrelacement de mains
Nous communiquons ainsi impudiques
Tant nous sommes empathiques. !

 

Mains éduquées des messieurs âgés
Mains gagnantes des gens d'affaires
Mains qui caressent avec trop de sympathie
Au toucher morbide de sacristie

 

Une fête visqueuse et nauséabonde
Au sein de cette grande famille qu'est le monde !

 

Mains de ministres qui demandent la confiance
Mains subtiles aux manœuvres féroces
Mains puissantes, violentes par nature
Mains mafieuses à mourir de peur

 

Mains blanches, dégoûtantes à toucher
Mains de papes, bagues à baiser
Mains baladeuses d'êtres humains
Mains partout, tant et tant de mains

 

 

 

 

Je les regarde, je m'immerge, je me noie, je débonde
Dans cette mer de merde qu'est le monde

LES MAINS

Partager cet article

Repost 0
Marco Valdo M.I.
commenter cet article

commentaires