Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 21:04

ITALIA LIBERA

 

 

Version française – ITALIA LIBERA – Marco Valdo M.I. – 2013

Chanson italienne – Italia libera - Massimo Priviero – 2006

 

 

 

 

 

 

Je me demande, dit Lucien l'âne en relevant le front, je me demande, si c'est juste une coïncidence...

 

 

 

 

Quelle coïncidence ? Dis-moi, Lucien l'âne mon ami, dit Marco Valdo M.I.

 

 

Et bien, la coïncidence entre le titre de la canzone et celui du journal « Italia Libera », dont Carlo Levi assuma la direction au sortir de la guerre ; quoditien où il succéda à Ferruccio Parri, appelé au poste de premier ministre. Un moment que Carlo Levi décrit dans L'Orologio, moment crucial dans l'histoire de l'Italie libérée, où elle faillit échapper aux forces qui dans les temps qui suivirent allaient l'étouffer... Elle aurait pu échapper au processus de désistance qui conduisit à tout ce que la chanson ici dénonce – cet effondrement moral et cette restauration, dont elle souffre encore aujourd'hui.

 

 

 

 

Ça m'intrigue, en effet, cette coïncidence. Mais il faut mettre en garde contre toute contrefaçon ou tout détournement ultérieur, qui auraient pu exister de ce titre "Italia libera".Enfin, en ce qui concerne le titre, peut-être, n'est ce qu'une coïncidence, mais il se fait qu'elle coïncide. Cela dit, la chanson est d'une virulente complexion et elle incite , comme précisément aurait pu le faire et l'a fait le mouvement antifasciste de la première heure « Giustizia e libertà », les gens d'Italie à se libérer du régime, à se libérer du système. Interprétée à la lumière de la Guerre de Cent Mille Ans, que les riches – au travers du « système », qui de toute évidence est le leur – font aux pauvres en vue de s'enrichir plus encore, d'en exprimer – comme on exprime le jus du citron – les profits et les bénéfices les plus grands, d'en tirer les richesses les plus larges, de renforcer leur domination..., cette chanson entend se placer dans le camp des pauvres.

 

 

 

 

Quoi qu'il en soit, coïncidence ou pas, reprenons notre tâche qui – mais il me semble que tu dois le savoir autant que moi – de tisser le linceul de ce vieux monde dont il convient de se libérer, c'est-à-dire de se débarrasser, de ce vieux monde dominateur, tricheur, conformiste, idiot, peuplé de parasites et cacochyme.

 

 

 

 

Heureusement !

 

 

 

 

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane

 

 

 

 

Italie, libère-toi de ces mille faces vides
Libère-toi de ces temps, de ces lumières idiotes
Italie, libère-toi de ces bandits et des dieux
Libère-toi des saints, libère-toi des héros

 

Italia libera
Italia, Italia libera
Italia, Italia libera

 

 

 

Italie, libère-toi de nos camarades conformistes
Libère-toi des indifférents, des lèchebottes,
Italie, libère-toi des parasites qui ne contribuent pas
Libère du besoin celui qui a du mal à finir le mois

 

Italia libera
Italia, Italia libera
Italia, Italia libera

 

 

 

Libère ton âme de la barbarie
Libère ta route de l'insanité
Italie, libère-toi….

 

Italie, libère-toi, sous la pluie et sous le soleil
Libère tes gens, celui qui crie sans paroles
Italie, libère-toi de celui qui a perdu la mémoire
Libère-toi de celui qui aux marchés, a vendu ton histoire

 

Italia libera….
Italia, Italia libera
Italia, Italia libera

 

 

 

 

Je crie, je hurle
Italia, Italia libera
Italia, Italia libera

ITALIA LIBERA

Partager cet article

Repost 0
Marco Valdo M.I.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CANZONES
  • CANZONES
  • : Carnet de chansons contre la guerre en langue française ou de versions françaises de chansons du monde
  • Contact

Recherche